Catégories


Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /homepages/43/d216790081/htdocs/broc/basedenews/inc/shows.inc.php on line 658

Aspe de 70 cm au plomb palette

Aspe pris au plomb paletteGrosses sensations ce matin avec un bel aspe bien bagarreur qui m'a donné du mal dans le courant. Ça ne s'annonçait pas bien avec une eau chargée et du courant qui s'inversait sans arrêt sans faiblir ou presque et de nombreuses péniches qui soulevaient le fond à chaque passage. Je me croyais tranquille en arrivant encore plus tôt que d'habitude, mais les mariniers sont également actifs dès le lever du jour. Une péniche toutes les dix minutes, ça tue un peu l'amour, mais une fois sur place je n'ai tout simplement pas eu le courage de rebrousser chemin. Se lever tôt pour finalement perdre du temps à changer de coin n'est jamais une décision facile à prendre. Et finalement, ça a payé...

Je n'ai absolument rien vu bouger pendant près d'une demi heure, et je devais faire des pauses après chaque passage de péniche ou de bateau de plaisance tellement il y avait de débris végétaux en suspension. Les vagues qui frappent les palplanches arrachent de petits débris qui intéressent les poissons en surface, principalement les chevesnes et les ablettes, mais ce qui est soulevé du fond ne fait que rendre l'eau opaque et en général c'est mauvais pour la pêche des perches et des brochets.

À un moment j'ai vu deux belles perches rater mon plomb palette en surface alors que je le remontais pour me déplacer, mais elles ne sont pas revenues. C'est sur le même type de mouvement un peu plus loin que soudain j'ai vu sortir de nulle part un aspe plutôt costaud qui est venu aspirer mon leurre cinquante centimètres sous la surface, alors que je le remontais de quatre mètres.

Aspe pris au plomb palette Aspe pris au plomb palette

J'ai le bon réflexe de désserer immédiatement le frein du moulin et le poisson part dans un rush puissant dès qu'il sent de la résistance. Je tend la ligne quelques secondes plus tard et je lui fait un ferrage "des grands jours" au moment où j'estime que l'angle est bon. Au moins celui-là, il ne se décrochera pas sur un coup de tête. Reste à le remonter, et ça, ça va pas être de la tarte...

Il plonge, il revient, il repart, le tout toujours dans un courant qui lui donne l'avantage. Je n'ai qu'une seule hantise, c'est qu'une nouvelle péniche s'engage dans le chenal alors que le poisson se trouve au beau milieu. Par chance, ça n'arrivera pas. Mais me voilà avec un bestiau sportif au bout du fil, plus de trois mètres en contrebas, sans aucune possibilité de l'amener vers une pente douce. Le sortir verticalement fil à la main est totalement exclu, même si le bas de ligne est en fluoro 38/100. Comme il doit peser plusieurs kilos, je n'arriverais probablement qu'à lui occasionner une sale blessure à la bouche.

Alors me voilà à faire des allers et retours sur une dizaine de mètres en attendant que l'aspe se fatigue. Par chance (ou prémonition ?), ce matin j'ai emporté l'épuisette grand format avec un manche de trois mètres. Oui, mais trois mètres, ça me permet tout juste d'atteindre la surface de l'eau, et encore, pour ça je dois me coucher à plat ventre sur la berge en béton... Seule solution, attendre le bon moment pour pouvoir poser la canne, guider le poisson fil à la main, et tenter de le faire glisser en surface en le dirigeant vers le fond du filet. Chaud, chaud, chaud... Personne ne me regarde me dépêtrer avec le poisson, c'est déjà ça.

Aspe pris au plomb palette

Au bout d'une dizaine de minutes, je tente une première fois de le faire entrer dans l'épuisette mais il passe en dessous. La seconde fois aussi. Il a encore des réserves mais la fatigue est évidente. À chaque fois que je rate mon coup je dois faire attention à ne pas frotter la tresse sur l'angle du béton et à la dégager des ronces et autres plantes dans lesquelles elle voudrait se bloquer. Pas facile. Et soudain ça marche enfin, il file vers le fond du filet et je peux me relever en lâchant le fil pour prendre à deux mains le bout du manche de l'épuisette et remonter le poisson sur la berge.

Aspe pris au plomb paletteLes branches de l'épuisette plient et se débloquent sous le poids du pépère mais il est au fond du filet et ne peut plus en ressortir. Je le remonte et le pose à plat sur la berge. Le plomb palette fait tout petit dans sa gueule, et je suis impressionné par la largeur de la tête et du dos de l'animal. Pas étonnant que ce soit puissant un aspe, c'est tout en muscle. Je dois prendre la pince pour décrocher l'hameçon triple de la mâchoire inférieure. Piqué par deux branches bien profondément, il n'avait aucune chance de se décrocher.

De gros aspes, j'en ai déjà vu à cet endroit et sous un pont un peu plus loin, mais en prendre un au plomb palette, c'est une première, vraiment un concours de circonstances. Ils ne font qu'aller et venir, d'habitude, et tomber sur eux est aussi peu probable que de croiser les sandres au moment où ils remontent le courant entrant. Et il a pris le leurre pendant que je le remontais pour le sortir de l'eau, il fallait vraiment qu'il soit juste au-dessus, en embuscade tout contre le bord.

Bon, c'est mieux que rien mais je n'ai touché aucune perche, et je n'ai toujours pas fait mon sandre, alors que c'est lui que je viens chercher à cet endroit...

1 Commentaire(s)
Ajout du 08-08-2012 dans "Captures accidentelles , Plomb palette "
<< Precedent - Suivant >>
d3e9708911833439d3d834213a4c3d10 jean christophe a dit : Quel beau poisson !!

bravo !
Le 08-08-2012, 22:11
Ajouter un commentaire

Nom :
E-mail : (requise pour les gravatars, ne sera pas publique)
Ecrivez VYOXN (anti-spam)
Smiley : smile wink wassat tongue laughing sad angry crying cool scared blush unsure shocked 

Si vous souhaitez inclure l'url de votre site web, indiquez-la dans votre message
Un lien en dofollow sera mis sur votre nom d'utilisateur
Par contre, si votre site est en nofollow, votre lien le sera aussi

Content Management Powered by CuteNews